Pages

lundi 18 juin 2018

Samedi, c'était la Journée Européenne du Patchwork. Les adhérentes ont "travaillé" dans une humeur estivale et détendue. Nous avions, une fois n'est pas coutume, une salle à disposition, avec de nombreuses oeuvres exposées et admirées par les visiteurs.
Nous avons pu faire un tirage au sort et 9 heureuses (?) adhérentes ont pu repartir avec des blocs à monter.

Auparavant la semaine a été bien remplie avec encore des teintures :
Je vais finir par avoir un échantillonnage satisfaisant, mais il y a encore un peu de travail à faire.
Hier, je suis allée me promener sur le Parcours des Créateurs, à Trentemoult, près de Nantes : des artistes divers et variés exposent dans tout le village, mais dans les maisons et les jardins des habitants. C'est super sympa !
Je n'ai bien sûr pas pris de photos, ces artistes essaient de vivre de leur art.
Par contre, une graveuse (?) proposait un atelier d'initiation à la linogravure. Je connais déjà un peu, mais je n'en ai pas fait depuis un certain temps. Donc j'ai ré-essayé. De plus, elle avait un lino différent de celui que j'ai, plus tendre. Bien sûr, pas trop d'idées de dessin, aussi me suis-je orientée (naturellement ?) vers le tissu-tissage.

Et voilà ce que cela donne sur une page de magazine :
J'aime bien ...
En plus c'est un motif que je vais utiliser sur tissu, teint de préférence, en espérant que cela se raccorde à peu près pour couvrir de plus grandes surfaces. Mais j'ai déjà aussi quelques idées pour utiliser le motif dans des blocs...


Pour terminer, un petit coup d'oeil dans le jardin, toujours aussi "habité". Les photos datent du début de la semaine dernière, les hortensias ont beaucoup "rosi" depuis.
J'ai regardé sur internet pour voir ce que mangeaient les gendarmes, et apparemment ce n'est pas trop nuisible. Donc, je les laisse, même si je suis envahie, et qu'ils copulent furieusement !
Ils ont juste mangé le bouton d'un dahlia nouveau de cette année, aussi les ai-je chassés de ce plant-là, pour au moins voir des fleurs entières.

vendredi 8 juin 2018

La JNA organisée par l'équipe du Maine et Loire a été un succès ! La Loire Atlantique a apporté une petite contribution en tant que "petites mains", mais tout l'honneur revient à l'équipe du 49 qui cogite depuis plus d'un an.
Je vous montre tout de même le petit tissage sur caissette que j'avais préparé :

 Je n'en suis pas totalement satisfaite... Je ferai mieux la prochaine fois.

Juste avant toutes ces festivités, j'avais quand même travaillé un peu sur mes improvisations avec les bandes. J'avais déjà montré le top bleu marine avec les bandes, mais j'ai fini le quilting.



Avec un peu de beau temps revenu, je me suis lancée dans la teinture, l'impression, etc... J'ai besoin d'étoffer mes réserves de tissu.
Un petit exemple d'impression au tampon (maison, bien sûr) avec de la peinture pour tissus.

Là c'était en cours, j'ai rajouté d'autres éléments. Après, un tissu imprimé en noir sur fond blanc... je ne sais pas si je vais le garder tel quel ou le reteindre. Ou pourquoi pas, le diviser et en teindre une partie.

Dans le même temps j'essaie à nouveau des impressions en sérigraphie avec des teintures épaissies, du "deconstructed printing". Tout ça est en cours, on verra bien.
J'ai aussi commencé à fabriquer des glaçons en vue d'autres amusements tinctoriaux.
Après tout, les patchs improvisés nécessitent de nombreux tissus variés ! toutes les excuses sont bonnes.
Je viens d'ailleurs d'acquérir 2 nouveaux livres sur le sujet :
- the improv handbook for modern quilters de Sherri Lynn Wood
- create your own free form quilts de Rayna Gillman (c'est mon 3ème bouquin de l'auteur, ça tombe bien, je lui ferai dédicacer à l'occasion du stage que je fais avec elle fin août !)

Hier, en faisant un peu de tri pour chercher des tissus à teindre (rangés dans divers endroits dans toute la maison...) je suis tombée sur une pépite que je ne connaissais pas :


Une grande chemise blanche (à ma taille, ce qui ne gâche rien...) ancienne et plutôt usagée. Elle semble encore tout à fait portable ! Je ne sais pas d'où elle vient. Parfois des amies m'ont donné des paquets de tissus divers, et n'en ayant pas l'utilité immédiate, je les ai "rangés" sans regarder de très près. Donc, j'ai eu une heureuse surprise !
Et alors, maintenant, teinture ou pas teinture ? That is the question !!

mardi 29 mai 2018

Samedi dernier j'ai animé un atelier Art Textile au sein de notre délégation France Patchwork. Nous nous sommes inspirées du livre de Smaranda Bourgery qui fourmille d'idées. En plus, je n'oublie pas que c'est Smaranda qui m'a initiée au piqué libre !


J'avais commencé par préparer ceci :



C'est très différent de ce que propose Smaranda, et j'aime bien, mais en voyant tout le travail de découpage, j'ai simplifié un peu.


Eh bien les participantes se sont bien lâchées : les formes, les couleurs, c'était super ! elles sont reparties avec des ouvrages bien avancés, et j'espère voir des oeuvres terminées pour la journée européenne du patchwork.



L'une d'entre elles a terminé dimanche et nous a fait parvenir une photo : elle a même rajouté de la broderie mains. Merci Dany pour le partage.


Pour me défouler après 2 jours de différents ateliers, j'ai fait un peu de teinture. Il me restait un petit mélange d'une session précédente, et j'ai attrapé un paquet de chutes blanches sur ma table.


Mais qu'est-ce qui m'a pris ?!! C'étaient de tout petits morceaux (certains 4 x 4cm) qu'il a fallu que je rince 1 à 1, puis dont je démêle les fils d'effilochage, et pour terminer que je repasse. La prochaine fois, je garderai les chutes blanches !
Ceci dit, ils vont probablement me servir pour le stage avec Rayna Gillman fin août, mais c'est une bien maigre consolation...

vendredi 18 mai 2018

Il fait beau !

Un peu de soleil, ça fait du bien ! Le jardin s'éveille enfin :

 Les premières roses pointent le bout de leur bouton.

Les nigelles de damas que j'avais semées l'an dernier ont repoussé en rangs serrés ! C'est aérien, fin, très joli...
 

Et les kniphofias prospèrent toujours, malgré des arrachages répétés, car ils ont tendance à s'étaler un peu... beaucoup.

Avec ce beau soleil, je brode un peu dehors. J'ai acheté une (?)ème chemise blanche chez un fripier sur un marché. Je l'ai un peu rallongée, puis teinte, cela me fera une nouvelle veste. J'ai ensuite appliqué des chutes de tissu ramenées d'Inde. Une fois rebrodées tout autour, je peux porter la veste. Maintenant, j'attaque un travail de broderie dans et autour de chaque pièce :




samedi 12 mai 2018

Défi cercles

Je fais partie d'un groupe Facebook "Quilt contemporain et art textile". Le défi du semestre est "cercles, ronds..."
J'ai donc produit ma petite contribution, en utilisant le tissu reconstitué avec des bandes dont j'avais déjà parlé ici. J'ai utilisé des bandes qui me rappelaient les couleurs des tulipes de mon jardin. Entre temps elles ont fané, je vais donc pouvoir les garder en permanence sous les yeux !


C'est un patch tout en longueur pour agrémenter une largeur de mur, donc un peu difficile à photographier dans un format habituel.
J'ai coupé à main levée les arrondis, montés comme des blocs chemin d'ivrogne.


Tout le fond est quilté en piqué libre.

lundi 30 avril 2018

Pour l'Amour du Fil

Le salon vient de se terminer, et c'était un bon cru. J'ai beaucoup aimé les expos, mais j'ai eu l'impression qu'il n'y avait pas autant de monde que d'habitude, peut-être à cause des grèves de trains...
Nous avons eu beaucoup de visites sur notre stand France Patchwork et les différents patchs exposés ont été très commentés. Par contre, dans mon élan, je n'ai pas pris de photos du stand...

Dans les différentes expos, il y avait beaucoup de patchs modernes, plus que d'habitude, je dirais. J'ai fait ma petite sélection, qui n'est probablement pas le reflet de ce que d'autres auront retenu.

  
Anne Woringer : Whirlpool  




Mieke Duyck : Hello Sunshine

C'est une artiste que j'ai découverte, elle n'est pas très présente sur le web (pas de site, du moins je n'ai pas trouvé). C'est mon vrai coup de coeur ! Elle utilise des blocs plutôt classiques, mais avec des tissus et des couleurs très modernes. De plus, tous ses quilts sont quiltés sur sa machine à coudre domestique en piqué libre !
Elle a sorti un bouquin plein d'idées, je vais m'y plonger.

Pamela Goecke Dinndorf : Tumbling Dice
 Cette artiste fait un travail remarquable sur les couleurs, ici c'est une utilisation des rayures très réussie. J'ai aussi beaucoup aimé tout ce qu'elle a montré.


Sachiko Yoshida : composition de cercles

Cette artiste ne travaille qu'avec des tissus de kimonos anciens.


Il y avait tout un mur (je dirais environ 10 m) avec ces petites maisons et en dessous des scènes de la vie courante. Chaque scénette méritait d'être examinée en détail.


Shizuko Kuroha : Leaping Heart
Shizuko travaille les ombres et lumières, il y avait aussi des pièces en indigo, mais impossibles à photographier à cause d'un éclairage mal réglé...
Détail :


C'est là que l'on voit la masse de travail que doit représenter une pièce aussi grande (240 x 240 cm)  !!


Concours Quiltmania : Nobata Reiko - Sunshine
J'ai tout de suite flashé sur les couleurs, et en regardant de plus près :

Waouh !! quel quilting !!


Je dois quand même montrer ma modeste participation à l'exposition "la vie en rose" organisée par Pascale Goldenberg. Il s'agissait comme d'habitude, d'utiliser une ou plusieurs broderies afghanes, cette fois-ci en forme de coeur. L'an dernier j'avais acheté ces coeurs avec des visages, qui m'ont fait penser à des personnages de BD.

Notre "uniforme" sur le stand de France Patchwork est toujours constitué d'une chemise blanche sur laquelle nous brodons quelque chose de nouveau à chaque salon. La mienne commence à être assez remplie ! Le thème du salon était "On dirait le sud", d'où ce soleil rayonnant (qui nous manque tant !!), exécuté en piqué libre.

lundi 23 avril 2018

Demain commence le salon Pour l'Amour du Fil à Nantes ! La délégation France Patchwork sera présente sur un joli stand. En attendant le rush qui va durer 5 jours (!), j'ai continué un peu à travailler sur les bandes improvisées.
Avec les bandes teintes avec des plantes, et que je trouvais un peu pâles, j'ai utilisé un tissu bleu soutenu, mais pas teint à l'indigo... Je trouve que cela s'assortit bien quand même :

Ce n'est que le top... Je n'ai pas encore décidé du quilting (qui sera machine de toute façon) et j'ai déjà préparé le sandwich. maintenant yapluka ! J'ai une petite idée, mais peut-être en aurais-je davantage après le salon.

L'utilisation de la deuxième série de bandes m'a été inspirée par mon jardin. Je trouvais que les couleurs s'apparentaient à celles de mes tulipes.

Aussi, avant même d'avoir terminé, j'ai décidé que mon ouvrage s'appellerait "tulipes", même si les formes n'ont qu'une lointaine ressemblance avec les fleurs...

J'ai cousu des "cercles"  improvisés, et cela va me servir pour le défi cercles dans le groupe facebook Quilt Contemporain et art Textile.
Là aussi, j'ai déjà ma petite idée pour le quilting, mais il va falloir que je creuse encore un peu.
En général, pour faire des essais, j'imprime des photos du patch, et je fais des tracés au crayon pour voir le rendu. C'est une méthode que je trouve très intéressante.


samedi 14 avril 2018

ce que j'ai ramené d'Inde

L'Inde commence à s'éloigner un peu, aussi me suis-je dépêchée de finir mes récits personnels et de revoir encore une fois mes photos. Aujourd'hui, je vais vous montrer les différentes petites choses que j'ai ramenées.
Déjà, j'ai acheté 5m de coton khadi blanc, donc non photographiable, ainsi que 5 m d'un autre coton toujours blanc... J'ai aussi acheté quelques fils lors de nos séances de broderie. Je ne me suis pas précipitée sur les rubans, perles et autres paillettes dont je ne servirai jamais.

 Depuis un village de teinturiers, où nous avons pratiqué l'impression à la planche, j'ai acheté ce joli tissu dont je ferai (peut-être) une tunique :

J'ai bien aimé le jaune qui transparaît sous le bleu...

En Inde, j'ai toujours été tentée par les tuniques ! Les femmes en portent beaucoup, seulement plus longues que chez nous. En plus c'est tellement confortable, avec un legging par exemple...
Dans un petit village où nous avions repéré plein de boutiques de tissus, j'ai acheté un kit pour fabriquer tout un ensemble dans des imprimés assortis : c'est-à-dire la tunique, le pantalon et l'étole.


Juste drapé sur mon mannequin, ça rend pas mal... cependant, je ne sais pas si le "total look " serait approprié par ici. A défaut je peux toujours utiliser le tissu dans des patchs.

A part ça, je me suis fait faire une tunique à ma taille dans un tissu que j'avais choisi (moins clinquant que ce qui était déjà tout fait) et avec le modèle que je voulais... commandé en fin de matinée et livré tout fait à l'hôtel le soir même ! Et comme ça j'ai même pu la porter pendant mon séjour.

J'ai aussi acquis quelques tampons en bois.

Nous avons fait plusieurs ateliers textiles.
D'abord, un atelier de broderie indienne au crochet ; ce n'est pas évident à manier, le crochet étant très fin. Heureusement que nos professeurs travaillaient (très) vite et bien, et ont pu nous aider à terminer nos ouvrages. Si cela n'avait tenu qu'à moi, il m'aurait fallu quelques jours de plus pour l'achever...


Nous avons eu également une matinée de broderie Sham. C'est une broderie en relief, très spectaculaire. Nous avions déjà rencontré ces brodeurs lors du dernier salon Pour l'Amour de Fil à Nantes.
Là encore, le manque d'habitude pour moi de broder avec un métier m'a handicapé, mais la broderie avec une aiguille nous est quand même plus naturelle. Encore une fois, heureusement que nous avons eu un peu d'aide...



Lors de la visite du musée Anokhi à Jaïpur nous avons fait une initiation à l'impression à la planche. Avec les teintures et les tampons mis à disposition nous avons imprimé chacun un carré de tissu (taille bandana).
C'était très amusant, mis nous sommes restés un peu sur notre faim, et tout n'a pas été bien pensé. Je vois par exemple que les petites silhouettes féminines que j'ai mises, seront à l'envers si je mets le bandana autour du cou...

Le lendemain, lors de visite du village de teinturiers, nous avons 2 m de tissu à notre disposition ! On pourrait en faire un foulard... Je n'ai pas raisonné de cette façon et j'ai fait plusieurs parties (dont je ne sais pas quoi faire pour le moment). En plus je pense qu'il était plus sympa de faire tourner les blocs de bois que nous avions.
D'abord un carré avec des bordures (pas toutes réussies), puis impression d'un motif fleuri en essayant d'aligner les blocs. Ca pourrait faire un foulard carré. Comme on ne pouvait pas faire de superpositions pour les couleurs, j'imagine que je pourrais colorier certains éléments avec mes crayons aquarellables.
Drapé sur le mannequin... pas mal.

Je trouve même que je n'ai pas trop raté l'angle de ma bordure. Il y a une technique pour faire le biseau ! Je verrais bien quelques couleurs sur les pétales de fleurs.
De plus, j'ai presque réussi à éviter les bavures, ce qui n'était pas gagné, puisqu'il n'y avait pas de tissu d'essai... Il a fallu se lancer sans filet sur notre beau tissu !

Ensuite, je me suis lâchée avec différents blocs sans rapport les uns avec les autres :


 J'ai même essayé un effet d'ombre sur une ligne... Ce n'est pas encore ça, mais l'idée est là, je développerai plus tard.

 Et une combinaison de 2 motifs...

J'aurais bien continué toute la journée, et sur une bien plus grande quantité de tissu. mais cela m'ouvre de nouveaux horizons et peut-être des velléités de lino-gravure.