Pages

mardi 14 août 2018

presque fin de vacances...

Les photos de vacances m'ont inspirée, pour une fois, en particulier un coucher de soleil dans les dunes, que j'ai voulu retranscrire en tissu. J'ai d'abord teint un tissu dans les couleurs que je voulais, puis je suis partie à l'aventure.
J'ai "dessiné" grossièrement en piqué libre les troncs d'arbre, puis j'ai sorti mes crayons aquarellables.



Je pense que cela facilite la visualisation des troncs, et en plus ça,couvre déjà un peu le fond...


Puis j'ai entamé le processus de piqué libre. Pour les troncs, j'ai utilisé un point zig-zag (oui, oui, en piqué libre). J'avais vu ce procédé chez Deborah Wirsu, mais je n'avais que peu essayé.
Au bout de quelques canettes, je le suis demandée dans quelle galère je m'étais fourrée !! C'est long... mais heureusement ma machine permet de travailler sans pédale, ce qui ne me fait qu'une chose à penser à la fois. J'ai remarqué que quand je fais des sessions de piqué libre un peu longues, je finis par lever le pied.

Après quelques heures, de nombreuses canettes et 2 aiguilles cassées, voilà le résultat (accroché au mur, avec manchon et étiquette, SVP !) :


L'ensemble mesure 42x38 cm. Je n'ose même pas imaginer le temps qu'il faut à certaines artistes qui font du grand format !

En même temps, je continue à préparer le stage avec Rayna Gillman dans 10 jours maintenant !! J'ai hâte...
J'ai donc teint un bon paquet de tissu pour ne pas me retrouver à court.


Depuis la photo, j'ai rajouté encore quelques tissus (du commerce cette fois). En plus de cette caisse, j'ai encore plein de chutes, le reste du matériel... je crois qu'il va nous falloir un camion.

Le concours EQA a été exposé à Birmingham, Catherine Bonte avait mis une photo des oeuvres représentant la France sur le forum FP  (le thème était Boundaries-Frontières) :



Comme j'ai eu l'honneur d'être sélectionnée, je peux mettre ma photo en grand, du moins, celle de mon ouvrage...

Je l'ai intitulé "lever de soleil". Peut-être pour l'espoir qui vient avec la nouvelle journée ?

mardi 17 juillet 2018

l'utilisation des chutes

Après mon grand patch vert, il me reste une très grosse quantité de chutes, essentiellement de forme triangulaire très allongée. J'ai mis tout ça dans un sac plastique, en pensant les utiliser pour un patch improvisationnel. Entre temps, j'ai admiré des tableaux d'artistes dans une expo, lors d'une ballade au bord de la mer. L'un d'eux a attiré mon regard, je le voyais bien en tissu, et qui plus est, avec mes chutes triangulaires !!
Aussitôt rentrée à la maison, je me suis précipitée sur ma machine (c'est terrible, l'addiction...) et quelques heures plus tard :


Je l'ai montré à une amie, qui m'a dit voir des voiles...
N'ayant pas "vu" les voiles, je me suis dit que les triangles feraient effectivement de parfaites voiles, et me voilà repartie dans quelque chose de plus figuratif :


Je n'insisterai pas sur la forme des bateaux (!). Le dessin n'est toujours pas mon fort. Après un essai sur un fond gris uni, j'ai trouvé ce tissu teint aux glaçons que je n'aimais pas trop. En fait, une fois que les voiles ont été juste posées, j'ai vu le retour de la régate sous un ciel d'orage.

Un petit détail :


Maintenant, il me reste encore tout plein de triangles pour faire de l'improvisation !

J'avais oublié de mettre sur le blog l'un des patchs proposés pour le concours France Patchwork : Modern Quilt. L'un a été "qualifié", mais celui-ci n'a pas été retenu :





Il est en partie improvisationnel.

C'est la première fois que je participe à un concours national, et je suis quand même très fière d'avoir eu un (autre) patch sélectionné !

Après ma petite balade, je pensais retrouver un jardin desséché et aride... eh bien pas tant que ça : les rosiers avaient entamé leur 2ème floraison, et ils n'ont jamais été aussi hauts ! Les pluies du printemps y sont certainement pour quelque chose.


mercredi 27 juin 2018

envie de vert

J'ai eu une grosse et subite envie de vert. Ce n'est pas une couleur que j'utilise habituellement, mais lors du défi rayures de l'hiver dernier ça m'avait bien plu. Donc, comme je n'en ai pas en stock, j'ai utilisé 2 draps d'épaisseur à peu près équivalente, et j'ai déchiré le tout en morceaux. Je voulais m'inspirer d'un patch de Pamela Goecke Dinndorf que j'avais admiré à l'Amour du Fil.

Elle avait utilisé plein de tissus différents, ce qui n'était pas pour me déplaire...
Mais je voulais en fait faire une petite couverture d'été, donc un très grand format (pour moi).
J'ai utilisé le logiciel "quilt assistant" pour voir si j'arriverais à construire quelque chose. Ce logiciel gratuit permet d'imprimer même les gabarits (!), ce que je n'utilise pas, bien sûr...
Une fois que j'eus fait tous mes coloriages, j'ai décidé qu'il me fallait 12 teintes de vert. Ce n'était pas gagné.
Toutes mes teintes ne sont pas dans le vert printemps... J'ai utilisé les teintures bleues et jaunes que j'avais et je les ai combinées.
La teinte vert printemps a été obtenue avec le turquoise et le jaune citron.
J'ai utilisé aussi le turquoise avec du jaune d'or, j'ai obtenu un vert plus dans le kaki.
Quant au bleu nuit, combiné avec chacun des 2 jaunes, je n'ai pas obtenu non plus de vert printemps.
Bon, voilà le résultat :

Avec chacune des 4 combinaisons initiales, j'ai utilisé 2 degrés de dilution et 1 solution pure. Il y a quand même une certaine variété dans les couleurs et les valeurs.
J'ai choisi d'utiliser un jaune d'or comme tissu de "fond", pour faire les petits triangles. Ils ne sont d'ailleurs pas tous égaux, car coupés sans mesurer.

Au final, j'ai quelque chose qui fait environ 2m x 1m60 !  Et le tissu de drap (ancien) étant un peu épais, c'est assez lourd.


Il me reste à rabattre la bordure au dos, ce que fais à la main.


J'ai fait un montage par bandes en "quilt as you go", sinon c'était trop lourd et trop important pour passer dans ma machine à coudre. C'est d'ailleurs la première fois que j'expérimente cette façon de monter un grand patch. Malgré tout, c'est un gros morceau à manipuler !
Le quilting n'est pas très serré, pour garder la souplesse de l'ensemble.
Il m'a fallu une dizaine de jours, entre l'étude de la photo dont je me suis inspirée, la teinture, la réalisation (avant de coudre la bordure au dos, ce que je terminerai pendant mes vacances...)

Une chose sympa après la réalisation : j'ai plein de chutes des couleurs assorties, dont un grand nombre de triangles longs et fins. Ca pourra être le point de départ d'une autre improvisation !

lundi 18 juin 2018

Samedi, c'était la Journée Européenne du Patchwork. Les adhérentes ont "travaillé" dans une humeur estivale et détendue. Nous avions, une fois n'est pas coutume, une salle à disposition, avec de nombreuses oeuvres exposées et admirées par les visiteurs.
Nous avons pu faire un tirage au sort et 9 heureuses (?) adhérentes ont pu repartir avec des blocs à monter.

Auparavant la semaine a été bien remplie avec encore des teintures :
Je vais finir par avoir un échantillonnage satisfaisant, mais il y a encore un peu de travail à faire.
Hier, je suis allée me promener sur le Parcours des Créateurs, à Trentemoult, près de Nantes : des artistes divers et variés exposent dans tout le village, mais dans les maisons et les jardins des habitants. C'est super sympa !
Je n'ai bien sûr pas pris de photos, ces artistes essaient de vivre de leur art.
Par contre, une graveuse (?) proposait un atelier d'initiation à la linogravure. Je connais déjà un peu, mais je n'en ai pas fait depuis un certain temps. Donc j'ai ré-essayé. De plus, elle avait un lino différent de celui que j'ai, plus tendre. Bien sûr, pas trop d'idées de dessin, aussi me suis-je orientée (naturellement ?) vers le tissu-tissage.

Et voilà ce que cela donne sur une page de magazine :
J'aime bien ...
En plus c'est un motif que je vais utiliser sur tissu, teint de préférence, en espérant que cela se raccorde à peu près pour couvrir de plus grandes surfaces. Mais j'ai déjà aussi quelques idées pour utiliser le motif dans des blocs...


Pour terminer, un petit coup d'oeil dans le jardin, toujours aussi "habité". Les photos datent du début de la semaine dernière, les hortensias ont beaucoup "rosi" depuis.
J'ai regardé sur internet pour voir ce que mangeaient les gendarmes, et apparemment ce n'est pas trop nuisible. Donc, je les laisse, même si je suis envahie, et qu'ils copulent furieusement !
Ils ont juste mangé le bouton d'un dahlia nouveau de cette année, aussi les ai-je chassés de ce plant-là, pour au moins voir des fleurs entières.

vendredi 8 juin 2018

La JNA organisée par l'équipe du Maine et Loire a été un succès ! La Loire Atlantique a apporté une petite contribution en tant que "petites mains", mais tout l'honneur revient à l'équipe du 49 qui cogite depuis plus d'un an.
Je vous montre tout de même le petit tissage sur caissette que j'avais préparé :

 Je n'en suis pas totalement satisfaite... Je ferai mieux la prochaine fois.

Juste avant toutes ces festivités, j'avais quand même travaillé un peu sur mes improvisations avec les bandes. J'avais déjà montré le top bleu marine avec les bandes, mais j'ai fini le quilting.



Avec un peu de beau temps revenu, je me suis lancée dans la teinture, l'impression, etc... J'ai besoin d'étoffer mes réserves de tissu.
Un petit exemple d'impression au tampon (maison, bien sûr) avec de la peinture pour tissus.

Là c'était en cours, j'ai rajouté d'autres éléments. Après, un tissu imprimé en noir sur fond blanc... je ne sais pas si je vais le garder tel quel ou le reteindre. Ou pourquoi pas, le diviser et en teindre une partie.

Dans le même temps j'essaie à nouveau des impressions en sérigraphie avec des teintures épaissies, du "deconstructed printing". Tout ça est en cours, on verra bien.
J'ai aussi commencé à fabriquer des glaçons en vue d'autres amusements tinctoriaux.
Après tout, les patchs improvisés nécessitent de nombreux tissus variés ! toutes les excuses sont bonnes.
Je viens d'ailleurs d'acquérir 2 nouveaux livres sur le sujet :
- the improv handbook for modern quilters de Sherri Lynn Wood
- create your own free form quilts de Rayna Gillman (c'est mon 3ème bouquin de l'auteur, ça tombe bien, je lui ferai dédicacer à l'occasion du stage que je fais avec elle fin août !)

Hier, en faisant un peu de tri pour chercher des tissus à teindre (rangés dans divers endroits dans toute la maison...) je suis tombée sur une pépite que je ne connaissais pas :


Une grande chemise blanche (à ma taille, ce qui ne gâche rien...) ancienne et plutôt usagée. Elle semble encore tout à fait portable ! Je ne sais pas d'où elle vient. Parfois des amies m'ont donné des paquets de tissus divers, et n'en ayant pas l'utilité immédiate, je les ai "rangés" sans regarder de très près. Donc, j'ai eu une heureuse surprise !
Et alors, maintenant, teinture ou pas teinture ? That is the question !!

mardi 29 mai 2018

Samedi dernier j'ai animé un atelier Art Textile au sein de notre délégation France Patchwork. Nous nous sommes inspirées du livre de Smaranda Bourgery qui fourmille d'idées. En plus, je n'oublie pas que c'est Smaranda qui m'a initiée au piqué libre !


J'avais commencé par préparer ceci :



C'est très différent de ce que propose Smaranda, et j'aime bien, mais en voyant tout le travail de découpage, j'ai simplifié un peu.


Eh bien les participantes se sont bien lâchées : les formes, les couleurs, c'était super ! elles sont reparties avec des ouvrages bien avancés, et j'espère voir des oeuvres terminées pour la journée européenne du patchwork.



L'une d'entre elles a terminé dimanche et nous a fait parvenir une photo : elle a même rajouté de la broderie mains. Merci Dany pour le partage.


Pour me défouler après 2 jours de différents ateliers, j'ai fait un peu de teinture. Il me restait un petit mélange d'une session précédente, et j'ai attrapé un paquet de chutes blanches sur ma table.


Mais qu'est-ce qui m'a pris ?!! C'étaient de tout petits morceaux (certains 4 x 4cm) qu'il a fallu que je rince 1 à 1, puis dont je démêle les fils d'effilochage, et pour terminer que je repasse. La prochaine fois, je garderai les chutes blanches !
Ceci dit, ils vont probablement me servir pour le stage avec Rayna Gillman fin août, mais c'est une bien maigre consolation...

vendredi 18 mai 2018

Il fait beau !

Un peu de soleil, ça fait du bien ! Le jardin s'éveille enfin :

 Les premières roses pointent le bout de leur bouton.

Les nigelles de damas que j'avais semées l'an dernier ont repoussé en rangs serrés ! C'est aérien, fin, très joli...
 

Et les kniphofias prospèrent toujours, malgré des arrachages répétés, car ils ont tendance à s'étaler un peu... beaucoup.

Avec ce beau soleil, je brode un peu dehors. J'ai acheté une (?)ème chemise blanche chez un fripier sur un marché. Je l'ai un peu rallongée, puis teinte, cela me fera une nouvelle veste. J'ai ensuite appliqué des chutes de tissu ramenées d'Inde. Une fois rebrodées tout autour, je peux porter la veste. Maintenant, j'attaque un travail de broderie dans et autour de chaque pièce :