Pages

dimanche 3 décembre 2017

sérigraphie

L'atelier de Saint Nazaire de vendredi dernier commençait par une approche de la sérigraphie sur tissu. Evidemment, il a fallu que je m'entraîne un peu. Nous avions prévu d'utiliser de la peinture acrylique, mais j'ai tout de même essayé un peu de teinture épaissie. J'ai utilisé de l'agar-agar, puis mis une solution de teinture que j'avais dans un coin : évidemment, c'était trop liquide, donc tout a fusé ! J'ai ensuite mis directement la poudre Procion dans l'agar agar, et là ça a été un peu mieux. Après rinçage et lavage, j'ai obtenu des carrés noirs sur un fond blanc... rien d'extraordinaire. J'ai ensuite teint les 2 morceaux de tissu  :

Je n'étais toujours pas emballée...
Comme la fin de l'année approche à grands pas, et qu'il nous faut inscrire le planning 2018, j'avais déjà mon nouvel agenda (avec cette affreuse couverture plastique). Il n'est pas envisageable de le sortir tel quel ! Donc, quelques instants de piqué libre plus tard, voilà mes tissus transformés qui ont ainsi bien meilleure allure et un agenda qui ira bien dans mon sac :

Toujours dans les essais de sérigraphie, j'ai fait un pochoir dans du papier fraîcheur à la machine à coudre. C'est super rapide ! Je l'ai ensuite utilisé pour imprimer un foulard qui me paraîssait un peu trop banal avec du Color Magnet (inspiration Matisse). Il était déjà teint en bleu clair, et j'ai re-teint en bleu clair. Mais avec le Color Magnet les motifs sortent en bleu foncé !


Pour l'atelier la peinture acrylique a été plus facile à mettre en oeuvre.  Les adhérentes se sont lâchées pour faire leurs propres pochoirs avec du papier ordinaire découpé.



Puis, comme d'habitude, nous sommes passées au piqué libre l'après-midi, après avoir fait quelques pochoirs en papier avec la machine à coudre.



Parallèlement, les cartes et les petits cadeaux pour Noël commencent à se finaliser, j'en parlerai une prochaine fois.

jeudi 23 novembre 2017

J'ai "commis" quelques petites choses ces derniers temps, mais entre la préparation de mes cartes de voeux, petits cadeaux divers et variés, je ne peux pas montrer grand'chose.
J'avais acheté, au printemps dernier une veste blanche chez un fripier (j'adore y fouiner... dans les vêtements blancs bien entendu). Honnêtement je ne sais pas si c'est du lin ou du coton, en tout cas, c'est plutôt fin. Je l'ai teinte une première fois cet été :

Je voulais faire un peu de shibori, mais je n'ai pas assez serré le fil autour de la taille. Du coup j'ai obtenu de vagues taches blanches qui ne ressemblent à rien. Je n'étais pas emballée par le résultat, ni par la couleur, et elle est restée comme ça sur son mannequin pendant plusieurs mois.
Depuis, j'ai acheté du Color Magnet, et j'ai tenté un essai sur la veste. En fait le violet ne me plaisait pas,... trop froid. Je voulais rajouter un peu de magenta pour réveiller tout ça, mais pas n'importe comment. C'est là que j'ai utilisé le color magnet avec une petite gelli plate ronde. J'avais vu faire sur des videos sur le web. J'aime bien...
J'ai imprimé du color magnet un peu partout, et maintenant (quand j'aurai un peu de temps, mais avant le printemps, j'espère), je vais rajouter un peu de broderie à la main. Je cogite ! En tout cas personne n'aura la même.

Pendant la cogitation, rien ne vaut le tricot ! Je n'ai pas pu résister à une grosse pelote de fil à tricoter de plusieurs couleurs :
Me voilà parée pour affronter les frimas de l'hiver !

mardi 7 novembre 2017

un peu de vacances, un peu de grippe et un peu de creativa...

J'ai profité d'un peu de vacances en bord de mer, par un temps plutôt clément pour la saison.


Il y avait beaucoup de champignons partout !


Il y en avait de toutes sortes : des beaux, des étonnants, des qui puent, des comestibles et d'autres, non...

Au retour, j'ai été terrassée par un syndrôme grippal pas très sympa... Je soupçonne un petit-neveu de m'avoir transmis ce virus qui n'a pas pris les mêmes proportions chez lui !

Du coup, j'ai fait faux-bond aux copines pour Creativa. J'ai pu quand même faire un petit tour le dernier jour, avec quelques photos du stand France Patchwork.


mardi 10 octobre 2017

Je n'ai pas été très active sur le blog ces dernières semaines, mais en coulisses j'ai bossé.
Nous avons eu une journée amitié France Patchwork au Pouliguen où nous avons travaillé les rayures. C'est un vrai casse-tête pour placer les gabarits en fonction de l'orientation de ces rayures ! et aussi en tenant compte du fait que les kits fournis ne permettaient pas toutes les combinaisons. Les adhérentes ont passé un bon bout de temps à placer les gabarits sur les différents tissus. Mais quelle gymnastique intellectuelle ! Qui dira encore que le patch est une activité de vieilles ??? En fin de journée toutes étaient satisfaites des résultats obtenus. Personnellement j'avais travaillé en amont de cette journée et j'avais réalisé un sac (qui est déjà offert du reste) :
Je montre le côté le mieux réussi (ou le moins raté...).  Tout ne s'est pas orienté exactement comme je voulais, mais en gros ça va. L'autre côté a les mêmes tissus, mais les sens des rayures ne se sont pas contrariés comme je le voulais... Ah ces tissus qui veulent vivre leur propre vie, en me contrariant !
Ceci dit, en marchant vite, on n'y verra rien.

Sur facebook, je me suis inscrite sur le groupe Quilt contemporain et Art Textile, et le défi concerne les rayures. J'en ai déjà parlé dans mon post précédent. J'ai coupé, cousu, coupé, cousu. etc... des rayures et encore de rayures. C'est très addictif, et amusant. Et voilà ce que cela donne, avec en plus  quelques jours de piqué libre intensif.



 J'avais envie de jaune et vert, des couleurs que je n'utilise pas trop, peut-être déjà une envie de printemps (?) Tous les tissus sont bien sûr teints par mes soins, certains ont des impressions, ce sont des chutes qui traînaient par-ci par-là.
Les tissus utilisés sont de différents épaisseurs, souvent des draps de provenances différentes. Du coup, mes rayures, coupées pourtant à la règle (mais pas perpendiculaires), se sont souvent un peu déformées, ce qui donne des courbes très douces, mais tout à fait involontaires.
Pour le piqué libre, je me suis littéralement "jetée" sur ma machine et me suis lâchée. J'ai adoré ! même si je ne suis pas sûre que mon quilting très dense soit adapté. Tant pis, mais moi, je me suis éclatée !!
Je ne sais pas si l'on voit très bien sur cette photo du dos du quilt, mais ça donne une idée.


Quand j'ai eu fini de monter mon top, je l'ai accroché devant la fenêtre pour voir l'effet de transparence. Je trouve que cela fait un effet vitrail que j'aime bien aussi.
Entre les séances de couture, quilting, etc, un peu de détente dans le jardin. Les dahlias sont au mieux de leur forme en cette saison.
Dahlias, asters d'automne, géraniums

dimanche 24 septembre 2017

Déjà une semaine que je suis rentrée de Sainte Marie... J'en ai pris plein les yeux, et j'ai du mal à m'en remettre. Comme j'arrive après tout le monde, et qu'on peut déjà voir des photos partout, je ne mettrai que quelques photos, d'oeuvres d'amies, et quelques petites choses qui m'ont particulièrement plu. Il va me falloir un peu de temps pour éplucher les (très nombreuses) photos.
Le nouvelle couverture de voyage de Dijanne Cevaal : elle n'était même pas terminée ! Elle la décrochait le soir pour continuer à coudre, l'aiguille était plantée dedans. C'est aussi le sujet de son nouveau livre que je n'ai même pas réussi à acheter, il était épuisé dès le vendredi matin (le 2ème jour).
Un autoportrait de Smaranda Bourgery, à la manière de Mondrian.
Un petit cadre réalisé par Marie-Christine Hourdebaigt. C'est tout simple (du moins en apparence) et tellement expressif.
Ces 3 artistes exposaient à la Villa Burrus, un très joli lieu.
J'ai aussi remarqué ce quilt qui participait au concours de SMM, et qui a d'ailleurs gangé un prix. Il s'appelle "no return" et j'ai flashé sur la quilting absolument fabuleux ! C'est l'oeuvre d'une néerlandaise : Anne Lillholm (hip hip hourra !! même si je n'y suis pour rien...)

Mon coup de coeur absolu va vers l'oeuvre de Ian Berry, qui travaille le jean en superpositions. C'est vraiment un travail extraordinaire. Pourtant d'habitude, je ne suis pas attirée par les quilts figuratifs, mais, là, c'est autre chose ! c'est du grand art !!

Quand on regarde les détails, c'est bluffant de précision.

Et depuis mon retour, je contribue à préparer la nouvelle saison des activités de France Patchwork : le planning commence à se charger.
Pour me détendre, je me balade un peu sur la toile et j'ai découvert (grâce à Katell Renon), un groupe sur Facebook nommé Quilt Contemporain et Art Textile. Bien sûr, ça m'a interpellée et j'ai rejoint le groupe. En ce moment, la "chef", ou plutôt la personne qui est à l'initiative du groupe, propose un défi : l'utilisation de rayures. On peut utiliser du tissu à rayures, mais il est beaucoup plus amusant de les fabriquer. Comme de toute façon, je n'achète jamais de tissu (à part du blanc...), je n'ai jamais de rayures. J'ai donc fait quelques teintures, afin de compléter mon stock, et je me suis lancée. J'ai fabriqué quelques blocs de rayures coupées à la règle, mais jamais toute à fait parallèles.

lundi 11 septembre 2017

je prépare ma rentrée sportive !

Eh oui, je prépare ma rentrée sportive ! Je ne pouvais décemment pas emmener mon tapis de gym "tout nu" sous le bras. Donc, il a fallu lui faire un petit manteau. C'est le même système que pour le porte-blocs dont j'ai déjà parlé précédemment.

Mon tapis est tout de même mieux habillé, non ? Et je n'ai pas résisté à un peu de piqué libre !

Depuis quelques jours, les averses se succèdent, le jardin apprécie ! Mais je ne peux pas tondre, grrrr.
En attendant, les dahlias fleurissent toujours autant ; d'ailleurs j'en ai partout dans le jardin, je ne sais pas pourquoi ils se plaisent tant chez moi : je suis obligée de diviser régulièrement les pieds qui deviennent énormes. En plus je les laisse en terre l'hiver...
Juste après une averse, les gouttes restent sur les plantes et brillent au soleil (ça ne se voit pas trop sur la photo, malheureusement)

dimanche 3 septembre 2017

c'est la rentrée !

Demain, c'est la rentrée des classes, non pas que je sois directement concernée, mais ça veut quand même dire... reprise des activités ! et donc il faut que je me remette au boulot !!!
En attendant, j'avais reçu cette semaine, avec la newsletter de Deborah Wirsu, (suivre le lien, ou voir dans la barre latérale droite) un tuto que j'ai eu envie d'essayer. J'avais déjà fait ce genre de choses, mais c'est une technique sympa et j'ai des tas de petits morceaux de tissu qui ne demandent qu'à être utilisés...(étonnant, non ?).
Il s'agit de broder un motif simple en piqué libre, puis de le colorier avec des feutres, de la peinture, des crayons de couleur, etc... Deborah proposait d'ailleurs un dessin avec son tuto, mais j'ai voulu en faire un autre. J'ai utilisé un livre de coloriage acheté récemment, non pas pour faire du coloriage, mais pour utiliser les motifs, ce ne sont que des fleurs, des feuilles et des insectes.



J'ai fait 2 essais... je ne vais pas m'arrêter à un seul tout de même ! C'est rapide à faire, donc, pourquoi s'en priver. J'en ai fait des cartes textiles, et d'ailleurs l'idée est à développer : on peut aussi imaginer faire des carrés à intégrer dans un patch, à mettre sur un sac....
J'ai utilisé des crayons aquarellables avec un médium textile, je sais que ça marche bien, mais j'aurais peut-être aussi pu prendre de la peinture... Cependant, l'inconvénient du tissu, c'est que s'il y a trop de liquide, les couleurs migrent vers des endroits non souhaités. Du coup j'évite le problème avec le médium textile qui est un peu plus épais. En plus, après séchage et repassage mes coloriages sont indélébiles. Ca n'a pas d'importance ici, mais j'ai utilisé la même méthode sur des vêtements (que je lave) et ça tient impec' !
Les 2 essais ont leurs qualités, différentes :
 - le premier est fait sur un tissu fin teint de 2 couleurs, jaune et vert. J'ai utilisé de la polaire comme stabilisateur (trop mou !) et en plus je n'avais rien collé, d'où des "poches", dans les espaces délimités par les coutures. Après coloriage, je suis repassée sur toutes les coutures au piqué libre que je trouve un peu épaisses. De plus, en recopiant le dessin, je me suis quelque peu "perdue" et il  y a quelques incohérences...
 - pour le 2ème, j'ai collé à la 505 un molleton de coton fin : c'est beaucoup plus facile à travailler ! Mais j'ai utilisé un tissu teint d'un beige un peu fade, ce qui donne un fond moins intéressant. Mais, (grand progrès !) je ne suis pas repassée sur les contours des formes qui sont cette fois-ci moins présents (les contours).

En regardant les photos à nouveau, je me demande, si les tours foncés et épais ne sont quand même pas mieux... Je crois que je vais les laisser reposer... et regarder tout ça un autre jour !

En attendant quelques images de jolis nuages vus cette semaine à la maison, alors que le soleil était déjà presque couché. Les couleurs sont surprenantes.